Le langage corporel : le langage premier de l’être humain


93 % de notre communication interpersonnelle est non-verbale. 

Cette communication non-verbale comprend la voix, les codes non verbaux conscients (vêtements, chaussures, etc), la dimension subliminale et le corps. 

En effet, bien avant de parler avec les mots, l’être humain parlait avec son corps. Selon Perreault et Mathew, le langage humain serait apparu il y a entre 350 000 et 150 000 ans chez l’homo sapiens. 

Il est important de noter que la parole et la vocalisation auraient évolué à partir de la gestuelle chez l’être humain notamment car les zones cérébrales qui contrôlent la production et le traitement du langage (Aire de Broca et de Wernicke), la main et le visage sont proches et interconnectées.


Autant nous pouvons peser nos mots, modifier notre intonation de voix ou autre, mais modifier ou contrôler son langage corporel s’avérerait être une erreur pour soi-même et pour les autres. Aucun geste n’est mauvais ou à bannir, aucun geste ne nous permet de connaître exactement l’état d’esprit de la personne en face de nous sans questionnement. Le geste vient appuyer nos propos, nous aide à nous faire comprendre, à expliquer, à inviter l’autre dans notre récit. L’analyse du langage corporel nous amène donc à comprendre pourquoi dans certaines situations notre discours est mal compris ou mal interprété. 


Si nous sommes capables d’analyser les mots, la voix d’une personne, pourquoi ne pas analyser son langage corporel ? Pourquoi ce serait moins scientifique ? Pourquoi nous sentons-nous crispés face à ça ? L’analyse du langage corporel est un outil facilitateur de la communication. Aucun expert de la communication non verbale ne pourra lire dans notre tête, ou découvrir nos secrets les plus profonds sur la simple lecture de notre langage corporel. Et même s’il le pouvait (utopiquement), croyez-vous que cela l’intéresserait ? 

Nous sommes tous des analystes inconscients du langage corporel. Ne vous êtes-vous jamais dit les phrases suivantes : « sa tête ne me revient pas ! » ou « je le sens pas celui-là »… 
Notre inconscient a alors détecté quelque chose dans le langage corporel de l’autre qui nous a interpellé. Étudier le langage du corps viendra conforter ou contrecarrer votre intuition alors lancez-vous !


Co-écrit par Carole Vandermeulen et Stéphane Locatelli, synergologues
一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一一

Bibliographie :
Mehrabian, Albert; Wiener, Morton (1967). "Decoding of Inconsistent Communications". Journal of Personality and Social Psychology 6 (1): 109–114.
Mehrabian, Albert; Ferris, Susan R. (1967). "Inference of Attitudes from Nonverbal Communication in Two Channels". Journal of Consulting Psychology 31 (3): 248–252.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les yeux Sanpaku

Trouble dissociatif de l'identité : Investigations non-verbales

Les tendances RH au sein de l'Union Européenne en 2019