Le langage corporel : un outil essentiel pour la prévention des risques en matière de sécurité


"Un homme dans les toilettes d'une brasserie transpirant à grosses gouttes, angoissé, jetant des regards aveugles, faisant des aller-retours, visage creusé, sa position interpelle : les mains posées sur le lavabo fixant le miroir..."
Voici le discours d'un témoin et victime de l'attentat du stade de France le 13 novembre 2015 qui a repéré le terroriste plusieurs minutes avant son passage à l'acte.

Le regard fuyant, le regard "aveugle" ou balayage font partis des items connus des experts du langage non-verbal mais aussi des policiers, douaniers ou agents de sécurité. De nombreux autres indices peuvent nous mener à "ouvrir plus grand les yeux" et à diriger notre attention vers tel ou tel individu.

De nombreux autres gestes ou attitudes ont été identifiés comme des signes précurseurs d'assaut dans différents contextes (casseurs dans les manifestations, personnes problématiques lors de festivités, vol à l'étalage, terrorisme, etc).

Notre formation de 4 jours s'adresse aux agents de sécurité, policiers, douaniers qui souhaitent anticiper, repérer les activités menaçantes grâce au décryptage du fonctionnement de l'esprit humain à partir de son langage corporel.



Cette formation permet notamment d'apprendre à :
- percevoir le niveau de stress de l'individu ;
- comprendre son état corporel ;
- décrypter les changements d'états corporels ;
- différencier les types de regards ;
- mieux faire la différence entre les gestes de stress et les gestes de contrôle ;
- analyser les gestes des mains, des jambes (notamment les gestes de rejet) ;
- décoder le corps (tonicité, émotion, rythme et changement, morphologie) ;
- analyser la démarche, etc.

Pour plus d'informations, écrivez-nous à contact@profilhumain.com



Co-écrit par Carole Vandermeulen & Stéphane Locatelli, synergologues.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les yeux Sanpaku

Trouble dissociatif de l'identité : Investigations non-verbales

Les tendances RH au sein de l'Union Européenne en 2019