Entretien d'embauche et Langage corporel : Restez authentique !

Lors d'un entretien d'embauche, les compétences sont au centre de toutes les attentions mais pas que... le langage corporel est aussi scruté même si ce n'est qu'un peu et de manière inconsciente. Celui-ci peut influencer grandement le choix du recruteur en face pour de bonnes ou de mauvaises raisons.

Vous avez sans doute déjà lu beaucoup d'articles sur le sujet avec de nombreux conseils dictés comme :
- "ne croisez pas les jambes, les bras, ou encore les doigts" (alors que le croisement des bras ou des jambes n'est pas forcément signe de fermeture !) ;
- "hochez de la tête de temps en temps pour faire comprendre à l'autre que vous avez compris";
-"inclinez la tête quand l'autre parle et regardez-le dans les yeux (sans le dévisager)"...

Même la position de chaise y passe avec des conseils comme : 
- "avoir un maximum d'angles droits" ;
- "le dos droit avec les pieds bien à plat sur le sol" (corps droit mais pas tendu ?!?!).

N'oublions pas ceux qui recommandent la synchronisation : 
- "copiez subtilement la posture du corps de l'autre" pour lui faire croire que vous êtes sur la même longueur d'ondes (?!?! toujours pas) ;
- "ne vous grattez pas la tête, le visage ou le corps" ;
- "ne baissez pas le ton de votre voix", etc.

Essayez de faire tout ça lors d'une prochaine discussion et laissez vos commentaires...






Malheureusement il n'y a de posture miracle, de gestes qui prouveraient à votre interlocuteur que vous serez parfait pour le job. Soyez vous-même, intéressez-vous à l'autre, à votre futur job, ne réfléchissez pas à votre image : personne n'est parfait, il n'y a pas d'erreur que du feedback ! 
Le langage corporel est inconscient ou mi-conscient, le rendre conscient en le manipulant ce serait vous tromper vous-même et en plus vous ne tromperez même pas l'autre.


Bien sûr qu'il est important de bien s'habiller, de faire attention à ce que l'on dit et de ne pas adopter la position "tranquille sur le canapé" mais si votre intention est bonne, si vous êtes véritablement intéressé pour ce travail ou la promotion envisagée, lâchez-vous, l'authenticité est la clé de voute d'une communication réussie.
 





Co-écrit par Carole Vandermeulen et Stéphane Locatelli, Synergologues


Commentaires

  1. Très intéressant madame vandermeulen je pense venir vers vous très prochainement..

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Les yeux Sanpaku

Trouble dissociatif de l'identité : Investigations non-verbales

Les tendances RH au sein de l'Union Européenne en 2019