Les enjeux de l’analyse du langage corporel dans le domaine de la sécurité

Le contexte actuel, présent depuis quelques années dans les pays occidentaux, nous fait vivre au quotidien dans la peur de l’attaque terroriste mais la violence au quotidien est bien présente dans nos rues, nos quartiers, nos villes et campagnes à toute heure du jour et de la nuit. 

Depuis de nombreuses années et dans de nombreuses disciplines, comme les arts martiaux, le concept de vitesse pendant un combat ne consiste non pas à bouger plus vite mais à bouger plus tôt. L’analyse comportementale se propose d’atteindre cette proactivité. 


Il est avant tout primordial que chaque personne/chaque citoyen accepte le fait que la violence existe et que tout le monde peut y être confronté un jour car nous sommes quotidiennement en contact avec des personnes malveillantes.

Lors d’une attaque, l’enjeu pour la personne malveillante, la « menace » est de ne pas se faire repérer avant le moment de l’agression. Pour la victime, ou le personnel en charge de la sécurité par exemple, l’enjeu est d’identifier la menace qui arrive plus vite pour agir bien avant que le piège ne se referme. Ceci passe par la détection des comportements prédateurs même les plus discrets (items corporels mis en lumière grâce au travail de Mme Christine Gagnon, de son équipe au Canada, CCCG Inc et en Europe avec Profil Humain Luxembourg). Cette détection « en avance » réduit l’effet de surprise que recherche l’agresseur. 

Cette détection environnementale présuppose trois points importants :
    • La responsabilité repose sur le fait que pour reconnaître les premiers signes de la violence il faut avoir un certain intérêt à les percevoir ;
    • Une fois cet intérêt acquis (ce qui est le cas des personnels en charge de la sécurité, forces de police, de gendarmerie, ou soldats), il est primordial de se demander quoi regarder : quels items corporels est-ce que je connais afin de m’avertir que quelque chose ne va pas dans l’environnement ? La formation CelluleScan de Mme Gagnon offre à ces personnes intéressées par le sujet, une formation complète afin de connaître tous les items comportementaux à prendre en compte pour que chacun puisse les reconnaître dans un environnement donné (gares, métro, rassemblement, manifestations, concerts, etc). Parallèlement aux progrès technologiques qui sont importants et nécessaires afin de prévenir la menace, nous devons également nous assurer que la formation que reçoivent les agents sur le terrain soit elle aussi à la fine pointe des dernières recherches et découvertes en ce qui a trait au domaine de l’analyse du comportement humain. Ceci passe bien évidemment par un entraînement quotidien et par une volonté d’être attentif à ce qui se passe autour de nous. C’est là notre dernier point ;
    • Le niveau de vigilance doit être adapté aux conditions environnementales afin d’économiser l’énergie dépensée dans le maintien de l’ordre ou autre (oscillation entre attention diffuse et attention soutenue). Cette énergie économisée (grâce à l’apprentissage des items corporels et à une attention cohérente avec l’environnement) permettra une meilleure efficience. 

Ce sont pour ces raisons que la formation CelluleScan, en collaboration avec Profil Humain Luxembourg, permettra au personnel responsable de la sécurité des citoyens de connaitre les items comportementaux précurseurs de la violence pour une meilleure vigilance durant leur travail, un moindre épuisement et une plus grande proactivité dans la détection des menaces.


Christine Gagnon, Carole Vandermeulen & Stéphane Locatelli
Profil Humain SARL



Pour toute demande de renseignements sur la formation CelluleScan en Europe :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les yeux Sanpaku

Les tendances RH au sein de l'Union Européenne en 2019

La communication interculturelle